Religions

Panthéon

Cinq divinités influencent la vie des peuples de la Wyldemere. Ce sont des dieux qui ne se manifestent presque jamais de façon tangible, ils agissent surtout par l’intermédiaire de leurs clercs et de leurs oracles.

L’ensemble des dieux est connu sous le nom de Panthéon des Cinq. Les divinités les plus appréciées sont les Trois de la Création ou plus simplement les Trois, il s’agit d’Aquilia, Furion et Zoria. Les deux autres sont plus craints que vénérés.

Aquilia

C’est la déesse qui gouverne sur le ciel, le vent et les oiseaux. Elle est aussi une déesse qui porte bonheur et elle apporte le printemps. La première lune est nommée comme cette déesse car elle brille comme un diamant au soleil.

Aquilia gouverne les domaines de l’Air, des Animaux, du Chaos, de la Libération, de la Chance, du Voyage, de la Malice, du Climat et du Charme.

Son symbole est une hirondelle de bois et son arme de prédilection est le javelot.

Furion

Il est le dieu des combattants et de la bravoure. Les nobles jurent généralement par son nom. Il est également le dieu de la forge et de l’industrie. Il est le plus influent sur le monde pendant l’été alors que les sangs s’échauffent et les conflits se multiplient.

Furion gouverne les domaines des Artifices, de la Destruction, du Feu, de la Gloire, de la Loi, de la Noblesse, de la Protection, des Runes, de la Force, du Soleil ainsi que de la Guerre.

Son symbole est un bouclier orné d’un soleil et son arme de prédilection est la masse lourde.

Zoria

Zoria est la déesse de l’eau, de l’agriculture et du savoir. Elle influence les marées à travers sa lune, plus massive qu’Aquilia mais à peine visible la nuit. Elle est une déesse de compassion et de calme, mais est connue pour se disputer avec sa soeur fréquemment, c’est la source des orages fréquents de la Wyldemere. Elle gouverne sur l’hiver, la saison où les paysans peuvent se reposer un peu et les enfants sont éduqués. Elle est aussi vue comme la déesse de la fertilité.

Zoria a la maîtrise des domaines de l’Eau, des Animaux, des Plantes, du Charme, de la Communauté, du Bien, des Soins, de la Connaissance, de la Magie, du Repos et du Voyage.

Son symbole est une coupe et son arme de prédilection est la faux.

Zar-Orion

Il est le dieu de la nuit, des étoiles et des secrets. Il ne se mêle que peu des affaires des mortels. Certains croient que des sacrifices en son nom peuvent attirer ses faveurs mais le clergé des Cinq dément cette rumeur avec vigueur et prétendent que seule une dévotion exemplaire peut détourner son regard des étoiles.

Zar-Orion a très peu de clercs dévoués à lui seul mais il est le dieu le plus vénéré par les oracles, dont la Grande Oracle de Novaliss, qui est réputée pouvoir lui parler directement en tout temps. Ceux qui le dérangent sans avoir sa faveur tombent souvent dans la démence. Sans être un véritable dieu du mal, il a des tendances vers cet alignement.

Il domine les domaines du Chaos, des Ténèbres, du Mal, de la Folie et de la Magie.

Son symbole est un symbole d’infini ∞ en métal et son arme de prédilection est le morningstar.

Tot-Ezen

Dieu de la mort, de la destruction et de l’entropie. Tot-Ezen est souvent considéré comme un grand ennemi des peuples, les gens le craignent, avec raison. Les plus dangereux sont surtout ses fanatiques qui croient que le monde doit être défait afin d’être reconstruit. C’est ce genre de culte qui porte tout à croire que l’un d’eux était à la tête de l’invasion orque de la Ruine.

Même auprès des clercs du Panthéon il n’est généralement pas révéré par gaieté de coeur. L’automne lui est consacrée car il vient amener la mort sur la terre et les arbres. Il règne en tyran sur ses adeptes et on raconte qu’il aurait créé plusieurs races monstrueuses.

Ses domaines sont la Mort, la Terre, les Ténèbres, la Destruction, le Mal et la Guerre.

Son symbole est un crâne, généralement en pierre et son arme de prédilection est la hache de bataille.

Religion naine

Les peuples nains sont divisés entre deux types de spiritualités. Les nains plus traditionalistes ne vénèrent pas de dieux mais plutôt leurs ancêtres. Ils croient que les premiers nains ont été enfantés par la planète et que c’est la raison pour laquelle ils ont hérité d’une si grande résistance. Cette première génération est la plus vénérée et chaque nain traditionaliste aspire à pouvoir un jour compléter l’arbre généalogique qui le liera à cette première génération. Les familles dont l’arbre est complété jouissent d’un grand prestige à Krakara, mais de ne pas connaître au moins les 5 dernières générations est un grand déshonneur et peux même amener une exclusion du krak.

Les prêtres nains traditionnels sont plus rares que dans d’autres peuples mais ils sont tout de même capable de tirer l’énergie divine par leurs ancêtres. Ce peuple a un grand nombre de moines et un des plus grands monastères du monde connu se trouve à Krakara.

Les nains cosmopolites ont en grande partie adoptés la religion humaine, au grand désarroi des plus vieux traditionalistes.

Religion elfique

Les elfes ont depuis longtemps abandonné la religion basée sur les divinités. Ils considèrent la magie divine simplement comme une autre forme de magie qui tire sa force des plans externes. Ils ont plus un mode de pensée philosophique, aussi varié qu’il y a d’elfes encore en vie. Les grands penseurs sont des membres très influents de leur société. Certains ont même des pensées très controversées comme de soutenir que les races humanoïdes ne sont en fait que des branches d’une même races primitives qui se seraient adaptées à leurs modes et milieux de vie. Ce genre de discours est généralement tourné au ridicule par les autres races, particulièrement les humains.

Religion orque

Autrefois les orques vénéraient un dieux cruel et tyrannique. Les orques se sont lassés et ont tués tous ses prêtres puis avec leurs machines de guerre ils ont tués leurs dieu. Les orques vénèrent maintenant la liberté par-dessus tout. Ils ont tout de même des chamanes qui communient avec les esprits de la nature. C’est le grand paradoxe des orques, car ils sont à la fois industrieux et proches de la nature.

Religions

Chroniques de Wyldemere francoisgrothe